Zoom sur une technique #7 : le marquage à chaud

Parlons aujourd’hui marquage à chaud ! La 7e édition de VOTRE série « Zoom sur une technique », développée par les experts Antalis et Arjowiggins Creative Papers. Et vous êtes toujours plus nombreux à lire avec attention ces moments d’approfondissement d’une technique. Car il s’agit toujours de vous montrer toute la valeur ajouté de chacune, mais aussi les façons de l’utiliser sans tomber dans certains pièges !

 

En quoi consiste la technique du marquage à chaud ?

 

Grâce à la technique du marquage à chaud, il est possible d’obtenir des effets de couleurs et de reflets très variés sur plusieurs types de papiers de création : iridescent, holographique, métallisé (mat ou brillant)… Pour cela, on applique un film sur du papier qui, du fait de l’action de la chaleur et de la pression, permet de réaliser un transfert.

 

Marquage à chaud : les conseils de nos experts

 

Pour être certain de réaliser des marquages à chaud de qualité, voici 6 conseils clés de nos experts. En vous en inspirant, vos créations seront sublimées par les effets chatoyants de cette technique plébiscitée.

 

Conseil #1 : Veillez au grammage

 

Il est vivement recommandé d’utiliser un papier de création pesant au minimum 160 g dans le cadre d’impression recto-verso.

 

Conseil #2 : Effet miroir

 

Si vous souhaitez créer un « effet miroir » pour l’un de vos projets, le marquage à chaud peut être une solution intéressante. Pour cela, pensez à utiliser les papiers les plus lisses possibles, tels que le Conqueror CX22.

 

Conseil #3 : Respectez les étapes de réalisations

 

Si parmi vos étapes de fabrication se trouve une impression offset ou en sérigraphie, il est préférable de faire cette impression avant l’application du marquage à chaud.

 

Conseil #4 : Papier à en-tête

 

Dans le cas d’une réalisation d’un marquage à chaud pour un papier à en-tête, il est important de vérifier que le film sélectionné est bien compatible avec une imprimante laser.

 

Conseil #5 : Jouez avec les contrastes et les effets

 

Utiliser le marquage à chaud, qui sait si bien sublimer le papier de création, est l’occasion de jouer avec ses capacités pour créer des contrastes, des jeux avec les textures et les effets. Pourquoi n’utiliseriez-vous pas des films dorés ou argentés sur l’exceptionnel papier Curious Skin choisi dans des teintes foncées ? Effet bluffant assuré !

 

Conseil #6 : Prudence avec le papier noir

 

Le marquage à chaud sur papier noir est de toute beauté ! Si vous envisagez cet type de composition, demandez au préalable à votre imprimeur ou votre conseiller Antalis la composition du papier noir choisi. En effet, certains papiers de ce coloris peuvent contenir des colorants carbones qui risquent de présenter une réaction chimique avec un film de marquage à chaud métallisé. Chez Creative Power, on ne saurait trop vous conseiller les gammes Conqueror, Keaykolour, Rives et Pop’Set dont on sait qu’elles ne contiennent pas ce fameux noir carbone.

 

Les erreurs à éviter

 

Le marquage à chaud est une méthode d’embellissement du papier assez délicate. Il est donc bon d’en connaître le savoir-faire et les pièges à éviter lors du processus. Suivez le guide !

 

Point de vigilance #1 : L’importance de la main

 

En matière de marquage à chaud, il est primordial de choisir avec soin la main de son papier. Celle-ci ne doit pas être trop faible, ni pas assez rigide. En effet, face à un papier peu épais, le marquage, qui combine pression et chaleur, risquerait d’abîmer le papier (effet froissé, déchirure).

 

Point de vigilance #2 : Attention aux papiers très texturés

 

Les papiers très texturés sont attirants, mais en cas d’un transfert d’un motif très fin (prenons l’exemple d’une couronne royale, avec ses nombreux détails) par estampage, le résultat ne sera pas à la hauteur. Si vous tenez à cette association papier texturé/marquage à chaud, il faudra au préalable aplanir la zone qui va être marquée.

 

Point de vigilance #3 : Pas de film transparent avec les Curious Skin colorés

 

Les experts Antalis et Arjowiggins ont constaté que l’association d’un marquage avec film transparent sur les papiers colorés de la gamme Curious Skin ne donnait pas de bons résultats. Si vous envisagez une telle combinaison, préférez au marquage à chaud un vernis UV. Effet garanti !

 

Point de vigilance #4 : Plaques en magnésium et en cuivre

 

Lors de la phase de marquage à chaud, le choix des plaques est capital. Si vous avez sélectionné un papier très structuré ou texturé, il est recommandé de privilégier des plaques en cuivre, certes plus coûteuse mais rendant mieux les détails, que des plaques en magnésium.

 

Point de vigilance #5 : Sélectionnez votre artisan pour son habileté

 

Le marquage à chaud ou estampage n’est pas maîtrisé de la même manière et avec le même sens de la perfection par tous les artisans. Gardez en tête que l’habileté de votre collaborateur sera une condition sine qua non au résultat que vous attendez pour votre création. Dans le domaine du marquage à chaud, on touche à l’art !

 

Explorez d’autres techniques pour mettre en valeur le papier de création comme la découpe platine ou le gaufrage. Creative Power vous dit tout pour utiliser tout leur potentiel ! #justaskantalis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *