Zoom sur une technique #2 : la découpe platine


Après le contrecollage, premier épisode de notre série « Zoom sur une technique », Creative Power continue de partager les incroyables possibilités du papier de création. Pour le numéro 2,  nous vous dirons tout sur la découpe platine : de quoi s’agit-il ? Quels résultats permet-elle ? Quels sont les conseils à appliquer et les pièges à éviter ? Grâce à un article résumé mais efficace, devenez incollable sur cette technique et trouvez des idées pour vos prochains projets.

 

En quoi consiste la technique de la découpe platine ?

 

Lorsque l’on parle de découpe platine, on désigne une technique de découpage du papier à l’aide d’un couteau composé de plusieurs lames en acier. Également, pour un matériau aussi fin que le papier, on emploie parfois une machine appelée « platine portefeuille ». Comme son nom l’indique, la feuille à découper est prise « en portefeuille » dans cette machine. Il suffit ensuite de la retirer et de détacher les différents morceaux.

 

Découpe platine : les conseils de nos experts du papier de création

 

En matière de papier de création, les possibilités de finitions sont très larges et ne cessent de nous surprendre jour après jour. Combinées, elles permettent encore plus de repousser l’imagination ! La découpe platine, en donnant au papier fin des formes bien spécifiques, lui redonne tout son aspect physique. On « coupe dans le vif », dans sa chair et sa texture, pour le transformer, le sublimer.

 

Or, pour manier avec perfection la découpe platine, nous avons regroupé pour vous quelques conseils des experts Antalis et Arjowiggins Creative Papers.

 

Conseil #1 : la qualité du papier avant tout

Ce conseil semble évident, mais il est encore plus vrai en matière de découpe platine. En effet, cette technique ne souffrira pas d’un papier peu épais et se déchirant facilement à la découpe. Privilégiez donc l’une des 2 000 références haut de gamme de chez Antalis.

 

À noter : testez le papier souhaité avant d’avancer davantage dans votre projet. Cela vous permettra de vérifier qu’il réagit bien à la découpe envisagée.

 

Conseil #2 : pensez à l’objet fini avant de débuter

La découpe va transformer et, selon la forme prévue, fragiliser le papier. Il est donc primordial, avant de vous lancer, de penser bien en amont à l’objet final que vous projetez de créer. À quel usage celui-ci est-il destiné ? Et cet usage est-il compatible à la découpe envisagée ? La manipulation du papier ne risquera-t-elle pas de l’endommager ?

 

Conseil #3 : misez sur la couleur et la texture

Pour un effet de découpe platine réussie à 100 %, il est conseillé de privilégier :

  • les papiers colorés ;
  • les papiers texturés.

 

Pourquoi ? Car cette technique se sublime bien mieux avec des papiers de création exceptionnels en mettant en valeur toute leur personnalité : une peau de pêche avec le Curious Skin, un grain unique avec le Curious Matter ou les couleurs flamboyantes de la gamme Pop’Set.

 

Conseil #4 : pensez aux points d’attache

Certaines formes, comme des disques, nécessitent de prévoir des points d’attache sur le papier. En effet, cela permet d’éviter que la forme ne se détache et tombe lors de la découpe. On retire toujours la forme dans un deuxième temps. Une attention toute particulière est portée aux papiers relativement épais (Curious Cosmic) où les points d’attache devront être les plus minuscules possibles afin qu’il n’y ait aucune déchirure lorsque vous ôterez le disque.

 

Conseil #5 : conservez le côté lisse et plat du papier

Entre l’étape d’impression et celui de la découpe platine, il est primordial de disposer votre feuille de papier parfaitement à plat, afin qu’aucune déformation n’apparaisse. Cela garantit une découpe parfaite.

 

Conseil #6 : prévoyez une marge de décalage

Pensez à intégrer une marge afin d’anticiper les risques de décalage dans le repérage.

 

Conseil #7 : prévoyez une marge de sécurité

La déchirure au moment du retrait de la forme est toujours un stade critique. Pour anticiper au maximum ce risque, il est fortement conseillé de conserver une marge de sécurité de 5 mm entre la découpe et le bord.

 

Pour une découpe platine exceptionnelle, retrouvez toutes les gammes de la Curious Collection.

 

Les erreurs à éviter

 

La méthode de la découpe platine, comme toute technique, nécessite un doigté particulier. Il existe des pièges assez courants à éviter que nos experts Arjowiggins vous listent pour une meilleure maîtrise de vos réalisations.

 

Point de vigilance #1 : un minimum de 160 g

Il n’est pas conseillé de pratiquer une découpe à la forme sur un papier dont le grammage est inférieur à 160 g.  Dans le cas contraire, des précautions particulières doivent être prises.

 

Point de vigilance #2 : privilégiez les papiers teintés dans la masse

Si vous utilisez un papier blanc préalablement imprimé en couleur, le risque est que la bordure blanche apparaisse suite à la découpe. Il est donc préférable de porter son choix sur un papier teinté dans la masse, directement dans le coloris souhaité, évitant ce désagrément et également l’étape de l’impression.

 

Point de vigilance #3 : prenez en compte le rainage et l’épaisseur

Le rainage et l’épaisseur du papier peuvent avoir une incidence lors de la découpe. En effet, la pression peut être trop marquée et la lame de la machine peut perdre de son tranchant.

 

Point de vigilance #4 : évitez les formes trop fines et complexes

La découpe platine et notamment la découpe à la forme possèdent leur limite lorsqu’il s’agit de réaliser des formes complexes et très fines, comme une dentelle de papier. Si c’est votre cas, orientez-vous plutôt vers la découpe laser, très adaptée à ce type de découpe minutieuse.

 

Découvrez Le Cartelier, un spécialiste de la découpe laser et l’un de nos gagnants du Concours créatif Antalis 2016.

 

Point de vigilance #5 : précaution sur les papiers très denses

Les papiers très denses nécessitent une attention toute particulière au niveau des points d’attache. Ceux-ci doivent être les plus petits et fins possibles afin que le retrait de la forme se fasse sans problème. Cette précaution d’usage concerne, par exemple, les Curious Collection Translucents.

 

Bon à savoir : la plupart des papiers fins des gammes Antalis sont particulièrement adaptés à la découpe platine. Ils vous offrent ainsi un large panel parmi lequel choisir !

 

 

Fan de technique appliquée au papier de création ? Ne manquez pas la vidéo présentant la fabrication du papier au coeur de l’usine écossaise d’Arjowiggins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *