Un artiste coréen dessine des fresques de paysages avec de l’encens sur du papier de riz


Alors que la plupart des artistes utilisent traditionnellement un pinceau, un crayon ou un stylo pour dessiner, l’artiste coréen Jihyun Park s’y prend différemment pour exprimer son art. C’est à l’aide d’un bâton d’encens incandescent que l’artiste coréen dessine : il l’utilise pour faire de minuscules trous en brulant des feuilles de papier de riz. Ces milliers de trous forment au final de magnifiques fresques de nuages, montagnes ou encore d’arbres. L’artiste parvient à donner une impression de relief et de contraste sans jamais avoir la possibilité de faire la moindre retouche.

Appelée la « série d’Encens », les dessins finaux sont ensuite montés sur des toiles vernies. D’après Jihyun Park, les trous dans le papier de riz permettent de voir des ombres, tandis que les toiles blanches servent de réflecteurs au rétroéclairage. Les inspirations de l’artiste proviennent en grande partie de ses lectures et influences comme les Voyages de Gulliver, l’Utopie ou encore Erewhon. Son concept est de développer une relation entre le concept d’utopie et les matériaux utilisés dans son œuvre.

L’intégralité de la collection « Encens » de Jihyun Park est actuellement en exposition dans le cadre de la semaine de l’Asie à New York.

Plus d’informations ici : http://www.asiaweekny.com/

Sans titrec