The Me Bird : quand le papier se met à danser


Film d’animation en stop motion réalisé par le studio d’animation graphique brésilien 18Bis, The Me Bird est entièrement élaboré grâce à la technique particulière du Strata Stencil. Cette dernière consiste à empiler diverses couches de papier successives qui, ajoutées les unes aux autres, créent mouvement, profondeur et temporalité.

Ici, cette technique permet de faire virevolter une ballerine prisonnière que le spectateur ne peut lâcher des yeux le temps de sa quête dansante de liberté.

“La technique des feuilles de papier empilées permet de créer une impression de temporalité dans laquelle chaque « arrêt sur image » -et donc chaque feuille- représente une étape du passé dont la ballerine tente de se libérer », explique le Studio 18bis. « Les cadres visuels du film, qui symbolisent la prison qu’est le passé, servent de trame à l’histoire de la danseuse dans sa quête de liberté. C’est une expérience mixte qui évoque la relation orageuse entre la danseuse et l’oiseau qu’on retrouve dans le poème de Neruda dont le film tire son nom ».

Interprétation libre de ce poème de Neruda, ce joli ballet de papier nous plonge dans un univers onirique dont l’atmosphère est renforcée par une musique envoûtante signée Conrado Kempers et Pedro Carneiro. De quoi rêver assis !

Pour en savoir davantage sur la technique du Strata Stencil ainsi que sur les coulisses du film, nous vous encourageons à regarder le making of !

 

The Me Bird from 18bis on Vimeo.