Témoignage : Annabelle Pham Van Sam nous explique le fonctionnement des Brainstores d’Antalis


Les Brainstores sont des espaces créés par Antalis et dédiés au conseil et à la vente des papiers distribués par la marque.

C’est un espace magique, haut en couleurs et très inspirant, qui permet d’avoir une vraie relation avec le papier, de le regarder, de le toucher.

Pour en savoir un peu plus sur ce lieu de création, nous avons rencontré Annabelle Pham Van Sam, qui travaille au Brainstore Antalis du 13ème arrondissement de Paris depuis plus de 20 ans.

2

Quelles sont les missions principales des personnes qui travaillent au Brainstore ?

« Nous devons conseiller les clients, qui sont des personnes intervenant dans la chaîne graphique, ou bien des imprimeurs et parfois des étudiants, pour les aider à réaliser les projets qu’ils ont en tête, trouver le bon coloris de papier, la texture qui mettra le plus en valeur leurs idées. »

« Les clients prennent contact avec nous par téléphone, ou passent directement nous voir. Ils peuvent ainsi découvrir toute la gamme des papiers Antalis, et notamment les papiers de création qui ont beaucoup de succès avec les graphistes. Ils peuvent les toucher, les comparer entre eux, repartir avec des échantillons ou bien acheter ou commander les papiers dont ils ont besoin ».

Comment les clients entendent-ils parler du Brainstore ?

« Très souvent cela se fait par le bouche-à-oreille. Nous avons également des clients habitués qui viennent nous voir chaque fois qu’ils ont un nouveau projet nécessitant de trouver le bon papier. »

« Nous avons également des prescriptrices externes qui présentent directement les différents papiers aux directeurs artistiques de clients potentiels, et peuvent leur permettre de découvrir l’existence des Brainstores »

 Avez-vous quelques exemples de réalisations pour lesquelles on vous a demandé conseil :

« Notre but est de toujours proposer une solution aux clients, même si parfois ils doivent adapter un peu leurs projets aux produits disponibles.

Les clients peuvent aussi bien venir pour des projets de design, de décoration de vitrines de grandes marques, pour des documents imprimés ou même des documents un peu plus officiels tels que des têtes de lettres, enveloppes, papier pour des cartes de vœux… »

« Nous voyons rarement la finalisation des projets ce qui peut être parfois frustrant, nous aimerions beaucoup voir les créations une fois qu’elles ont été réalisées car ce sont souvent des productions magnifiques ».

« De nombreux étudiants des écoles de création, de graphisme ou de mode viennent également découvrir le Brainstore, c’est un aspect très intéressant de notre métier car nous les suivons dès le début de leur carrière, et les retrouvons souvent ensuite en tant que clients une fois qu’ils sont en poste. Nous avons d’ailleurs mis en place deux concours en partenariat avec des étudiants et c’était très intéressant et émouvant de suivre leurs étapes de création et de voir les magnifiques réalisations qu’ils étaient capables de créer.»34