L’impressionnante rencontre entre l’origami et le light art


Quoi de plus réaliste que la 3D pour donner vie aux formes et les mettre en perspective ? Alors pourquoi ne pas allier des objets en 3D à la 3D virtuelle à l’aide de projections de lumière ? C’est l’idée qu’a eue l’artiste Arístides García (a.k.a. lasal) en utilisant des origamis mis en lumière.

Cet artiste qui vit à Berlin, a décidé d’explorer les formes géométriques en construisant le projet Tesala : 103 pyramides de papier de différentes tailles pliées à la main, installées contre un mur puis sur lesquelles sont projetées des lumières. Ces lumières sont guidées par un algorithme qui crée des modèles graphiques et produit des illusions d’optiques impressionnantes.

Cette performance visuelle a été exposée lors de plusieurs festivals de musique électronique, également à découvrir dans une vidéo mise en ligne par l’artiste.