Launay apporte un vent de fraîcheur au monde de l’imprimerie !


Place aux imprimeurs ! Creative Power est très heureux de faire la part belle dans cet article à un imprimeur qui mérite d’être connu : Launay. Existant depuis 60 ans, cette imprimerie s’inscrit dans la lignée parisienne de l’impression traditionnelle offset. Mais ce qui fait qu’elle a encore aujourd’hui pignon sur rue, c’est la capacité de ses dirigeants à évoluer avec leur époque de façon instinctive. Ils ont ainsi réussi à concilier leur héritage traditionnel et technique avec une ouverture vers l’extérieur et la transmission. Entre passé et futur, ils vivent indéniablement dans le présent et trouvent ainsi leur équilibre. Leur approche inédite et pleine de bon sens séduit leurs clients en quête de personnalisation. Et le succès est au rendez-vous puisqu’ils ont ouvert leur 2boutique en 2017 et collaborent avec de grandes marques.

 

Imprimerie Launay : histoire, évolution et collaborations dans l’air du temps

 

« Nous cherchons à faire de l’artisanat industriel. »

 

L’imprimerie Launay s’ancre dans une histoire familial forte, mais a également su s’en détacher pour évoluer et créer des collaborations en accord avec son époque. Sa marque de fabrique est l’ouverture vers l’extérieur d’un domaine souvent perçu comme très technique et fermé aux non-spécialistes. Rencontre avec Yann Launay, l’un des dirigeants de l’entreprise.

 

Creative Power : Pouvez-vous nous raconter le parcours de l’imprimerie Launay ?

Yann Launay : L’aventure de l’imprimerie Launay remonte à l’après-guerre, époque à laquelle mon grand-père, féru de typographie, racheta l’imprimerie à un ancien propriétaire, lui-même imprimeur. Puis, mon père et ma mère ont tout deux travaillé dans l’entreprise familiale. Depuis 30 ans, c’est mon frère Alain qui a pris le relai avec le passage au numérique et qui inculque à l’équipe l’esprit de l’offset appliqué aux techniques du numérique. Pour ma part, venant à l’origine de l’informatique, j’ai rejoint l’aventure en 2009.

 

CP : De quel équipement disposez-vous ?

YL : Nos deux marques de presses, Konica et Xerox, nous offrent la possibilité, du fait de leurs spécificités, de choisir la machine qui saura produire la meilleure impression. Notre parc se compose de 6 machines CMJN et 1 RVB.

 

CP : Comment l’imprimerie Launay a-t-elle réussi à évoluer avec son temps et faire face aux nouveaux enjeux ?

YL : Il y a 6 ans, nous avons laissé de côté l’impression en noir pour privilégier l’impression couleur. Nous avons également opéré une montée en gamme. Certains de nos clients sont d’ailleurs des marques de prestige qui nous font régulièrement confiance, comme Alain Ducasse, la Tour d’Argent… Également, depuis 2011, nous travaillons beaucoup avec les étudiants des grandes écoles, qui sont à la fois l’avenir du papier et nos futurs clients. Nous cherchons à faire de l’artisanat industriel en quelque sorte, car on peut réaliser des projets bien plus pointus que les grandes structures.

 

CP : Vous collaborez très régulièrement avec l’équipe de l’Atelier Fwells, que nous aimons particulièrement sur le blog. Et de manière générale, vous placez beaucoup d’importance dans les liens que vous tissez avec vos collaborateurs.

YL : Avec Tom et Romain de Fwells, nous nous sommes rencontrés par hasard, comme un coup de foudre ! Je fonctionne beaucoup à l’instinct dans le choix de mes partenaires et ma rencontre avec eux n’a pas dérogé à cette règle. J’ai tout de suite su que l’on pourrait travailler ensemble. Ce fut de même avec le relieur Houdart et plus récemment la Maison Mahdil avec Alex Giordani, un studio de création graphique print et web, par exemple. Nous avons  comme politique de nous ouvrir à des confrères pour proposer à nos clients des services d’exception. En outre, les clients apprécient beaucoup les relations que nous avons développées dans notre réseau. L’imprimerie est un monde très fermé. Nous tentons donc de l’ouvrir et de lui donner un coup de fraîcheur.

 

Pour en savoir plus sur la sérigraphie en l’Atelier Fwells, consultez nos 2 articles dédiés : portrait et  démonstration en vidéo.

 

CP : Comment concevez-vous la collaboration avec vos clients ?

YL : Notre travaillons AVEC le client, c’est-à-dire que nous l’impliquons beaucoup dans le projet. Nous tenons beaucoup à créer des moments de rencontres physiques et nous passons du temps avec lui (parfois une journée entière !) afin d’explorer, tester différentes pistes, faire des erreurs, améliorer, re-tester. Ceci dans un souci et une culture de résultats. Ce processus long, mais sur-mesure, est très apprécié des clients car ils deviennent plus que des clients : des acteurs de leur réalisation.

 

Imprimerie Launay : transmission et ouverture

 

Creative Power tenait à rappeler également à travers cet article l’importance de l’imprimeur dans le processus de création. À la fois conseiller, collaborateur, technicien, créateur, médiateur, Launay est très conscient de son rôle multiple. C’est pourquoi il instaure un climat de collaboration particulier avec ses clients et organise des workshops ouverts à tous.

 

CP : L’imprimeur est souvent le premier acteur de la chaîne à jouer un rôle important dans le choix du papier. Comment abordez-vous cela avec vos clients ?

YL : Au début d’un projet, nous partons toujours du choix de papier du client, nous n’imposons rien. Il est important pour nous que cela passe par lui. Il est amusant de constater que certaines professions ont leur papiers favoris : les architectes aiment les papiers froids, les professionnels de l’art portent leur choix sur des papiers chauds. Puis, nous effectuons beaucoup de tests de pré-impression, l’erreur faisant partie du processus. En effet, le papier est vivant. Il change selon la température, l’humidité, il réagit à telle technique. Il y a donc pas mal d’inconnus lorsqu’on le manipule et on est toujours surpris du résultat… dans un sens comme dans l’autre !

 

CP : Vous recommandez très souvent le Brainstore de Paris, notamment aux étudiants.

YL : Je compare souvent le Brainstore de Paris à une « bijouterie » car il met en valeur dans un écrin les papiers haut de gamme. Que ce soit à mes clients ou aux étudiants qui viennent à nos workshops, je leur recommande vivement de se rendre dans ce showroom. Les étudiants des écoles d’art n’ont souvent aucune connaissance sur la matérialisation possible de ce qu’ils produisent sur écran. Ils n’ont aucun savoir sur le papier et leurs enseignements sont très « digitalisés ». Il leur est souvent difficile d’appréhender le côté matériel.

 

CP : Justement, parlons de ces workshops ! Vous consacrez vos mercredis soirs à ces ateliers gratuits et ouverts à tous, toujours dans cet esprit de transmission et d’ouverture du monde de l’imprimerie.

YL : En effet, cette initiative organisée à la demande se déroule dans notre atelier rue Linné, à Paris. On y présente la fabrication d’un livre en détaillant chaque étape et les choses à faire et à éviter. Parfois, Fwells et Houdart nous rejoignent pour apporter leurs compétences spécifiques. En éduquant ces nouvelles générations (et peut-être nos clients de demain) au papier, nous facilitons nos collaborations futures et bâtissons notre réseau.

 

Comment contacter l’imprimerie Launay ?

45, rue Linné 75005 Paris

M° Jussieu

Et désormais aussi au 12, rue Linnée 75005 !

Tél. : 01 43 54 16 60

Mail : imprimerie.launay@wanadoo.fr

Du lundi au vendredi de 9h à 18h00

Workshop à l’École LISAA © Atelier Diptik.

 

Collaboration autour du livre de Wendie Zahibo (impression avec couverture bois, sérigraphie Fwells et reliure Houdart).

 

Intéressé par le potentiel de l’impression numérique ? Découvrez notre article dédié, présenté par un expert Antalis. #justaskantalis !

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *