Exposition « Architectures de papier » à Anglet : le papier en volume

Le CAUE 64 (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Pyrénées-Atlantiques), en partenariat avec la Ville de Pau et la Ville d’Anglet, s’est associé à la Cité de l’architecture et du patrimoine pour accueillir, dans sa version itinérante, l’exposition Architectures de papier (dont le partenaire de la version 2012-2013 de l’exposition n’était autre qu’Arjowiggins). Proposée au public de Pau (du 8 janvier au 13 février 2016, au Pavillon des Arts), elle est désormais visible jusqu’au 30 mars 2016 à la bibliothèque Quintaou de la Ville d’Anglet. L’occasion pour Antalis Creative Power de la visiter et de vous la faire découvrir.

Architectures de papier : la poésie de l’espace

Le papier est un outil fabuleux pour exprimer l’espace et le volume. L’exposition Architectures de papier nous le prouve en sensibilisant tous les publics au rôle et au sens que véhicule l’architecture dans nos villes. Via un matériau aussi simple et évident que le papier, l’urbanisme imaginaire ou réel prend forme sous nos doigts.

Quel est le rôle du CAUE ?

De l’espace naturel à l’espace bâti, la vocation du CAUE, traitant des sujets d’urbanisme et d’architecture, est de promouvoir la qualité du cadre de vie dans un esprit de dialogue et de partenariat. Cette association de service public, dont une antenne est présente dans tous les départements, possède 4 missions qui ont été définies par la loi de l’architecture de 1977 :

  • conseil aux collectivités;
  • conseil aux particuliers;
  • formation auprès des professionnels;
  • sensibilisation à l’architecture et au cadre de vie.

L’exposition Architectures de papier entre pleinement dans le cadre de la mission de sensibilisation du CAUE 64 (Bayonne) auprès du public local. L’objectif est de proposer cette forme d’exposition, au volet pédagogique très développé, tous les 2 ans en vue d’attirer les personnes les plus éloignées des problématiques d’architecture.

Présentation de l’exposition

Architectures de papier est la première collaboration du CAUE 64 avec la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris). À Anglet, elle se compose de 3 parties :

  • l’exposition de la Cité de l’architecture et du patrimoine dans sa version réduite, composée de 4 artistes et de son atelier ;
  • les travaux des élèves de BTS Design d’espace et de lycées de la Ville d’Anglet ;
  • une partie de la collection de livres d’artistes de la bibliothèque Quintaou, dont certains de Jean-Charles Trebbi (architecte, designer passionné de papier et de pliage et auteur du livre de référence L’Art du pli aux éditions Alternatives).

Le papier apparaît ainsi comme une façon poétique d’envisager l’architecture. L’atelier, en parallèle de l’exposition, montre également que l’architecture est un domaine accessible. Enfin, le papier permet de faire le lien avec l’une des bases du métier d’architecte : faire des maquettes.

 

Ateliers et projets : une volonté pédagogique marquée

Le CAUE 64 et la bibliothèque Quintaou ont eu à cœur de monter une programmation de sensibilisation à l’architecture très développée où le papier était au cœur du processus créatif :

  • Des ateliers ont été proposés aux adultes comme aux enfants pour apprendre à mettre en volume le papier. Au cours de ces rencontres, un historique du papier, une présentation des techniques et une « matériauthèque » ont emmené le visiteur dans un voyage sensoriel au pays du papier. En s’inspirant des œuvres présentées dans l’exposition, les visiteurs ont été invités à la création de villes imaginaires, de petites suspensions de papier qui racontent une histoire.
  • Tout au long de l’année scolaire, des élèves du lycée Cantau et de BTS ont bénéficié de conférences d’architectes et d’urbanistes du CAUE sur le sujet des plans et des maquettes. À l’issue de ces rencontres, il leur a été demandé de travailler sur le thème de la ville avec le papier. Les travaux présentés à l’exposition mêlent ainsi la photographie, le dessin, la gravure (découverte avec la bordelaise Margot Eybert).
  • Également, d’autres formes d’expression sont venues compléter ce riche programme : projections de courts-métrages sur le papier, contes en origami, lectures…

Zoom : la talentueuse Anne-Lise Vernejoul, qui a collaboré avec des grands noms du luxe (Issey Miyake ou Narciso Rodriguez) et travaille sur le design produit, le packaging ou l’aménagement d’espaces, a également apporté son univers de papier, dans une recherche sensible autour du pli et de la découpe.

Pour en savoir plus : Anne-Lise Vernejoul

Des élèves de lycée et de BTS ont travaillé sur le sujet de la ville à partir du papier.

Des élèves de lycée et de BTS ont travaillé sur le sujet de la ville à partir du papier.
Des élèves de lycée et de BTS ont travaillé sur le sujet de la ville à partir du papier.

Architectures de papier : 4 artistes

L’exposition présente 4 artistes qui manient avec dextérité le papier dans l’espace. Pour aiguiser votre curiosité, voici de courtes introductions à leurs œuvres.

Ingrid Silakus

Les monuments de papier d'Ingrid Siliakus ont été réalisés à la main et à la découpe laser.

Les monuments de papier d'Ingrid Siliakus ont été réalisés à la main et à la découpe laser.
Les monuments de papier d’Ingrid Siliakus ont été réalisés à la main et à la découpe laser.

 

Sa spécialité est l’architecture origamique, à distinguer du pop-up (qui consiste, en plus du découpage, à coller des éléments) :

  • Dans ses œuvres, il ne s’agit que de découpes, réalisées à partir de plans d’architecte et de photos aériennes représentant des monuments réels.
  • Elle opère un travail très précis sur les monuments réalisés à l’échelle.
  • Après un premier travail à la main, elle découpe avec une machine laser, lui permettant ainsi une reproduction de ses œuvres en plusieurs exemplaires et différentes tailles.

Mathilde Nivet

Les collages et perspectives mêlées de Mathilde Nivet créent des villes nuages en apesanteur.

Les collages et perspectives mêlées de Mathilde Nivet créent des villes nuages en apesanteur.
Les collages et perspectives mêlées de Mathilde Nivet créent des villes nuages en apesanteur.

Designer, elle expose à Anglet un travail réalisé pour l’anniversaire de Citroën :

  • Ses « hypervilles » sont comme des villes nuages.
  • Elle part de photos qu’elle prend elle-même, de photos découpées dans des magazines ou capturées sur Internet. Puis elle opère des découpes et des collages pour un résultat très coloré.
  • Les perspectives sont mélangées, ce qui donne cette sensation de villes flottantes.

Stéphanie Beck

Symboles des villes américaines, les cubes amovibles en papier de Stéphanie Beck (dé)construisent sans cesse l'espace.
Symboles des villes américaines, les cubes amovibles en papier de Stéphanie Beck (dé)construisent sans cesse l’espace.

Cette artiste américaine s’est intéressée à la structure des villes de son pays en réalisant des cubes en papier, où l’on voit encore les traces de crayons pour un effet plus artisanal. Ces derniers étant amovibles, elle peut modifier ses installations au gré des expositions.

Béatrice Coron

Les 2 œuvres découpées dans du papier tyvek par Béatrice Coron façonnent histoires.

Les 2 œuvres découpées dans du papier tyvek par Béatrice Coron façonnent histoires.
Les 2 œuvres découpées dans du papier Tyvek par Béatrice Coron façonnent histoires.

Elle travaille sur le papier Tyvek, indéchirable et à l’aspect un peu plastifié :

  • Son premier tableau exposé est une commande d’une femme iranienne à l’occasion de son mariage. Il illustre tous les moments passés avec son futur mari et les villes qu’ils ont visitées ensemble.
  • Le second tableau a été réalisé à la demande d’un hôpital. Il s’agit d’un château représentant les rêves des enfants hospitalisés.

La bibliothèque Quintaou d'Anglet possède un fond de livres d'artistes variés, ici sur le thème de la ville.

La bibliothèque Quintaou d'Anglet possède un fond de livres d'artistes variés, ici sur le thème de la ville.
La bibliothèque Quintaou d’Anglet possède un fond de livres d’artistes variés, ici sur le thème de la ville.

 

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi nos publications sur les sujets suivants : l’origami, le livre d’artiste et le pop-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *