Découvrez l’usine de fabrication de papier Arjowiggins en Écosse [vidéo]


« Toujours plus loin dans l’exploration du papier », telle est la devise de Creative Power ! Nous entrons aujourd’hui dans les coulisses de l’une des usines d’Arjowiggins : Stoneywood, à Aberdeen en Écosse. La vidéo très détaillée que nous allons vous présenter aujourd’hui vous permettra aussi bien d’approfondir vos connaissances en matière de fabrication du papier que de voyager jusqu’à un fief historique de l’histoire du papier. Fleuron de l’industrie du papier de création, l’usine écossaise se situe sur un site patrimonial alliant tradition et modernité. Elle représente aussi une partie de l’histoire d’Arjowiggins. Poussez ses portes. Vous touchez aux origines du papier.

 

Présentation de l’usine de fabrication du papier Arjowiggins en Écosse

 

Vous vous demandiez à quoi ressemble une usine Arjowiggins ? Creative Power lève le voile sur sûrement l’un des plus anciens lieux de fabrication que possède le groupe. Il se situe dans un décor écossais typique et s’inscrit dans le patrimoine papetier de ce pays. Stoneywood mêle très intimement son histoire au service du papier et sa nature environnante exceptionnelle.

 

Une Histoire

Cette usine, qui a toujours été dédiée au papier, a été créée en 1770 par Alex Pirie. Puis, en 1922, elle a été rachetée par Wiggins Teape qui fusionnera ensuite avec Arjomari en 1990 pour former Arjowiggins.

 

Au cœur de la nature

Ce lieu se situe au bord de la rivière Don, dans un écrin de verdure que l’usine veille à préserver. L’eau de la rivière est utilisée pour la fabrication, mais aussi pour la production d’énergie (vapeur et électricité).

 

Le saviez-vous ? Les papiers Arjowiggins sont labellisés FSC et le processus de fabrication dans l’usine est respectueuse de l’environnement exceptionnel dans lequel elle se trouve en traitant les eaux usées.

 

Usine Arjowiggins en Écosse : les étapes de fabrication en vidéo

 

L’usine de Stoneywood traite la totalité de la chaîne de production du papier, de la réception des fibres au conditionnement, en passant par la création du papier. À travers cette vidéo très instructive, vous pourrez faire le point sur les multiples étapes permettant de créer des feuilles de papier de création. On comprend ainsi bien mieux le soin et les techniques nécessaires pour obtenir des supports print d’exception.

 

 

PRÉPARATION

Lorsque l’usine de Stoneywood reçoit les fibres de papier, il est nécessaire de les préparer afin qu’elles se transforment en pâte à papier. Souvent méconnues, les étapes de préparation sont pourtant le préalable essentiel à la création de feuilles de papier de grande qualité.

 

  • Passage des fibres dans le pulpeur
  • Raffinage : cette étape permet notamment de renforcer la résistance de la future feuille à la déchirure et au pliage. C’est également à ce moment-là que l’on peut améliorer l’épair, c’est-à-dire l’aspect du papier visible en transparence.
  • Coloration
  • Purification de l’eau
  • Mélange

 

MACHINE À PAPIER

Passons maintenant au vif du sujet avec la formation de la feuille de papier à proprement parler ! Au terme de cette étape qui se compose de nombreuses opérations de séchage et de lissage, on obtient des bobines de papier. Le papier tel qu’on l’utilise tous les jours ou pour les créations est né.

 

  • Caisse de tête et section de formation
  • Déshydratation par vibration
  • Rouleau filigraneur et essorage par pressage
  • Séchage par évaporation
  • Presse encolleuse
  • Séchage par évaporation
  • Salle de contrôle : elle permet de contrôler le grammage, l’humidité, la coloration et le séchage. 3 ou 4 opérateurs sont généralement nécessaires pour surveiller le processus et, plus spécifiquement, un technicien du papier pilote cette salle.
  • Lissage par calandrage et contrôle de qualité par rayon : le carbure de tungstène (chauffé) qui recouvre les cylindres est ce qui permet de lisser le papier.
  • Embobinage : une bobine peut peser entre 4 et 6 tonnes.

 

TRANSFORMATION

La bobine est le résultat de ce long processus de la machine à papier. Mais ce n’est pas sous cette forme qu’on se procure le papier. Vient dont l’étape de la découpe et du conditionnement ! L’occasion aussi de mener un contrôle qualité. Car le prochain utilisateur du papier, ce sera vous.

 

  • Contrôle qualité à la lumière : ce sont des caméras qui contrôlent le papier pour détecter tout défaut.
  • Découpe
  • Coupe transversale : découpe dans la largeur.
  • Empilement
  • Conditionnement
  • Etiquetage
  • Emballage
  • Stockage

TRAITEMENT DES EAUX USÉES

Étape parallèle, mais qui est essentielle pour Arjowiggins, le traitement des eaux utilisées pour la formation du papier permet de protéger l’environnement et de ne pas rejeter de déchets dans la nature qui entoure l’usine. Parce que la qualité réside aussi dans une fabrication de papier raisonnée et respectueuse du territoire où se situe l’usine de Stoneywood.

 

Retrouvez les étapes clés de la fabrication du papier dans notre article dédié à ce sujet. #justaskantalis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *