Concours créatif Antalis 2016 : Aurore Markowski fait vibrer le papier Curious Matter

Derrière le papier de création se cachent souvent de belles rencontres qui donnent naissance à des objets hors du commun. L’histoire que nous allons vous relater aujourd’hui concerne un duo de femmes : Aurore Markowski, la gagnante du Concours créatif Antalis 2016 dans la catégorie « brochure produit » et Laurence Auvray, prescriptrice chez Antalis, qui l’a incitée à participer. Toutes deux ont accepté d’échanger avec nous sur le projet gagnant d’Aurore et la manière dont des papiers estampillés Antalis ont été mis en œuvre.

Concours créatif Antalis 2016 : le papier Curious Matter à l’honneur

 

Après plusieurs années dans les agences parisiennes comme le Studio 28, Aurore Markowski décide d’acquérir plus de liberté dans son travail et crée en 2003 l’atelier MAGraphiste (MA pour Markowski Aurore bien sûr !). Cette graphiste a déjà à son actif de superbes réalisations de papier comme celui en pop-up pour Pierre Gagnaire aux Airelles. Dans un tout autre domaine, elle a réalisé la charte des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. Aujourd’hui, Antalis salue son talent et sa fidélité pour les papiers de création. Une belle rencontre.

Creative power : Vous avez gagné le Concours créatifs Antalis 2016, catégorie « brochure produit », grâce à un projet réalisé pour l’hôtel de luxe La Bastide de Gordes. Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?

Aurore Markowski : J’avais déjà participé à plusieurs projets pour Les Airelles du groupe d’hôtellerie de luxe LHC (Lov Hôtel Collection) appartenant à Stéphane Courbit. Séverine Pétilaire-Bellet et Jean-Pierre Lerallu m’ont ainsi proposé de réaliser quelque chose pour un autre hôtel du groupe, La Bastide de Gordes, bâtisse du XVIsiècle édifiée sur des remparts du Moyen Âge. Rénové entièrement en 2015, on m’a confié le soin de réaliser pour ce lieu d’exception les brochures produits (room directory, abécédaire de services et « objets de présentation » de la restauration) rentrant dans un projet graphique global. Pour cela, tous m’ont laissé carte blanche en déclarant simplement : « C’est vous l’artiste… » (Rires.)

CP : La pierre du village de Gordes dans le Lubéron transparaît dans votre réalisation. Comment vous a-t-elle guidée dans le choix des papiers ?

AM : Le village de Gordes est perché sur de la roche qui est très particulière et poreuse. C’est en recherchant un papier pour le projet que les imprimeurs Escourbiac m’ont montré le Curious Matter Andina Grey 380 g à la texture si surprenante et qui a évoqué tout de suite chez moi la pierre. C’était une matière fabuleuse ! Et j’ai été par la suite très surprise d’apprendre que ce papier était fabriqué avec de la fécule de pomme de terre !

CP : Une autre source d’inspiration résidait dans l’architecture du XIXsiècle de l’hôtel qui était justement en train d’être restauré. D’où vous est venue l’idée des illustrations représentant des machines imaginaires ?

AM : L’architecte d’intérieur Christophe Tollemer qui a refait l’hôtel était très féru de XVIIIsiècle, l’époque des grandes inventions comme la montgolfière Marie-Antoinette qui prit son envol en 1784 et la machine à vapeur Chariot à feu conçue par Joseph Gugnot en 1769. J’ai donc décidé de leur rendre hommage en imaginant des illustrations de machines fantastiques que j’ai réalisées à la main, dans l’esprit des gravures à l’ancienne. En ce sens, les dessins de l’architecte pour la rénovation de l’hôtel m’ont été d’une grande aide. Vous pouvez donc observer sur les brochures des illustrations qu’Escourbiac est venu marquer dans une couleur bronze. Ce choix de coloris a d’ailleurs fait un peu peur à tout le monde, mais j’avais une totale confiance dans le talent de mon imprimeur !

CP : L’objet final est un vrai petit bijou et représente l’association de plusieurs influences et savoir-faire. Quels sont les autres éléments qui le composent ?

AM : En effet, cet objet est très beau jusque dans les moindres détails : ses angles arrondis, sa couture faite grâce à un fil de cuir, le papier Opale Dialogue Uni Naturel d’une belle finesse pour les menus, le papier blanc indéchirable Polyart pour l’intérieur… Une réalisation 100 % Antalis d’ailleurs ! Tout est étudié pour en faire un petit objet d’art, alors que ce n’est rien d’autre qu’un room directory et un abécédaire des services. C’est un produit qui a coûté très cher, mais le client est ravi du résultat. Quant à moi, j’ai eu un grand plaisir à imaginer le projet et enfin, le toucher et le voir.

Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.

Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.

Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.Le projet gagnant du Concours créatif Antalis 2016, catégorie « brochure produit », en images.

Le rôle clé de Laurence Auvray, prescriptrice Antalis

Derrière le superbe projet gagnant d’Aurore Markowski, il est une autre femme qui la conseille dans ses choix de papier et l’a beaucoup encouragée à participer au Concours créatif Antalis 2016. C’était l’occasion de faire également son portrait et de lever le voile sur son métier de prescriptrice, encore trop méconnu et pourtant essentiel.

Creative power : Pourriez-vous nous présenter votre parcours et votre métier de prescriptrice chez Antalis ?

Laurence Auvray : Je suis arrivée chez Antalis en 2007 en tant que commerciale. Depuis 2009, je suis passée au service prescription Paris et Est. Mon travail n’est pas celui d’une commerciale pure, mais d’une conseillère. Je dois bien comprendre l’attente de mes clients et les accompagner dans leur choix. Grâce au bouche-à-oreille, au site Internet et aux Brainstores, je suis très sollicitée pour aller à la rencontre des graphistes (dont des indépendants de plus en plus nombreux), des annonceurs (Dior, LVMH…), des agences, des commerciaux d’imprimerie… afin de leur présenter la gamme Antalis. Les clients viennent de tous les horizons et secteurs (banque, musée, parfumerie, mode…). Et pour moi, il n’y a pas de petit client. Il s’agit toujours d’une belle phase de découverte en vue de répondre à leurs besoins en communication visuelle print.

CP : Comment avez-vous rencontré Aurore ?

LA : Aurore habitait au-dessus de l’imprimerie Escourbiac à Paris avec qui elle travaille depuis 1998 et que nous connaissons aussi bien chez Antalis. Elle allait souvent les voir, piocher dans leurs papiers et nuanciers. Elle était un peu leur testeuse papier. Lors de son déménagement, elle a éprouvé le besoin d’avoir ses propres nuanciers et a donc pris contact avec Antalis en 2015. C’est ainsi, à l’occasion d’une première rencontre, que j’ai fait sa connaissance et que je lui ai donné notre superbe Paperbook afin qu’elle ait toute la gamme Antalis sous la main.

CP : Vous êtes celle qui a beaucoup encouragé Aurore à participer au concours. Quel est votre regard sur cette victoire et son projet ?

LA : J’ai en effet beaucoup encouragé Aurore à candidater. J’avoue que je ne l’ai n’a pas lâchée jusqu’à ce qu’elle envoie son projet, tout simplement parce que j’y croyais ! Ma persévérance a d’ailleurs été récompensée, avec également la victoire d’un autre de mes clients, l’imprimerie Escourbiac (catégorie « livre »). Je trouve en tout cas le travail d’Aurore pour La Bastide de Gordes élégant et sobre. Son choix du Curious matter, une nouveauté parmi nos papiers de création, est très intelligent. Avec sa texture à la fois granuleuse et soyeuse, il rappelle parfaitement la pierre du village de Gordes.

Aurore Markowski et Laurence Auvray, une belle rencontre.

Laurence Auvray & Aurore Markowski, une belle rencontre.

Retrouvez la liste de tous les gagnants du Concours créatif Antalis  2016 ici.

Vous souhaitez mettre en œuvre des créations sur papier ? Vous aimeriez être accompagné par l’un des prescripteurs d’Antalis ? Contactez-nous !.

6 commentaires sur “Concours créatif Antalis 2016 : Aurore Markowski fait vibrer le papier Curious Matter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *